Prise de RDV : 0149769129 ou le site doctolib.fr
E Mail : [email protected]

Dr ALAMDARI Alireza 
Chirurgie Plastique Esthétique et Reconstructrice

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

afficher :  plein / résumé

Transpiration

Publié le 6 janvier 2019 à 11:30 Comments commentaires (0)

La transpiration naturelle permet la thermorégulation (élimination de l’excès de chaleur corporelle). Les glandes qui la permettent sont situées sur tout le corps, mais avec une plus grande densité dans certaines parties comme les aisselles, la plante des mains ou pieds. Pour que la sueur s’exprime, les muscles qui les entourent doivent se contracter pour les vider.

La transpiration normale chez un adulte est de 500 ml par jour. Cela monte à 1000 ml en cas de fièvre ou de stress. Cela peut monter à plusieurs litres en cas d’efforts musculaires importants.



2 types de glandes sont responsables de la transpiration :

  1. Glandes apocrines : elles sont annexées à la base des poils, et situées au niveau des aisselles et de la région génitale. Elles véhicules des messages olfactifs.
  2. Glandes escrimes : elles sont réparties sur la totalité du corps, mais surtout concentrées sur les paumes et plantes… Elle jouent un rôle important dans la thermorégulation.



La sudation est contrôlée par le « système sympathique » dont le neuromédiateur est l’acétylcholine.

Dans l’hypersudation (HYPERHIDROSE), les glandes sudoripares sont normales : c’est leur réponse aux stimuli qui est excessive, et déconnectée du processus de thermorégulation. Elle impact la qualité de vie.


Traitements généraux :

  • Des anticholinérgiques : mais leurs effets secondaires sont nombreux (bouche sèche, palpitations, ralentissement du transit, convulsions…
  • Les béta-bloquants : ils permettent de calmer l’anxiété d’anticipation et de prévenir la transpiration. Ils sont rarement employés seuls, mais souvent avec un anti cholinergique.


Traitements locaux :

Pour les aisselles :

Anti transpirants : bouchent les pores. Il existe des anti transpirants à base de sels d’aluminium (controversés actuellement). Ceci n’a rien à voir avec les déodorants qui diminuent uniquement l’odeur de la transpiration par leur agents antimicrobiens ou la masquent par un parfum. Produits utilisables : Etiaxil®, PM crème®

Ionophorèse : procédé consistant à irriter le pores pour créer un bouchon réactionnel. Cette méthode peut se faire à domicile mais nécessite 3-4 séances d’entretien par semaine.

Injection de Botox : possible dès l’âge de 12 ans, le Botox bloque la libération du neuro transmetteur (Acétylcholine) et empêche donc la contraction du muscle qui entour les glandes sudorales, ce qui empêche leur vidange. La séance peut se dérouler sous crème anesthésiante. Elle dure 15 min par aisselle. Elle coûte 500-600 euros. L’efficacité apparait dès la 1ère semaine (80% de réduction de la transpiration), et dure en moyenne 6 mois.

Miradry*: Méthode définitive, elle se base sur un échauffement des glandes par micro ondes. Elle coute 1900 euros.


Pour les mains et pieds :

Ionophorèse

Botox : mais injection douloureuse +++ ; effet secondaire possible à type de diminution de la force musculaire.


A part : section du nerf sympathique pour les membres supérieurs sous thoracoscopie. Mais on ne connait pas l’efficacité à long terme, et l’effet secondaire principal qui est une hyperhidrose compensatrice paradoxale gênante survient dans plus de 50% des cas.


Rss_feed