Docteur ALAMDARI Alireza -
RSS

Articles récents

Cancer : qu'est ce que c'est ...?
Le traitement par des ultrasons des cancers du sein…
L'activité physique diminuerait le risque de cancer du sein
Le futur : L'Europe, et plus particulièrement la France à la traine
Le bistouri "intelligent"

Catégories

cancer du sein
Dépassements d'honoraires
Reconstruction mammaire
Reflexions diverses
fourni par

Mon blog

Le futur : L'Europe, et plus particulièrement la France à la traine

Par Rémi Godeau, Rédacteur en chef

Les faits :

Laurent Alexandre est chirurgien-urologue, neurobiologiste, diplômé de Sciences Po, de l’ENA et de HEC. Dans les années 1990, il a fondé des startups en lien avec la santé puis, en l’an 2000, doctissimo.fr, qu’il revend à Lagardère en 2008. Il est aujourd’hui président d’une entreprise de séquençage, DNAVision. Il a publié en 2011 La mort de la mort (J.-Cl. Lattès) et en 2013 Adrian humain 2.0 (Naïve) .

Chirurgien-urologue, neurobiologiste, énarque, diplômé de HEC et cofondateur du site doctissimo. fr, vous avez récemment terminé une conférence en assurant qu’il y avait dans la salle des spectateurs qui vivraient mille ans. C’était une provocation?
Non, une conviction ! En 250 ans, l’espérance de vie moyenne est passée de 25 à plus de 80 ans. Mais nous sommes aujourd’hui à la veille d’une explosion technologique qui permettra de dépasser cette limite. La mort de la mort a débuté. Avec les technologies NBIC, la lutte contre la maladie, la vieillesse et la mort change de dimension.

Les NBIC, c’est quoi?
N, pour nanotechnologies : agir au milliardième de mètre. B, pour biotechnologie. I, pour informatique. C, pour cognitive, la science du cerveau. Trois vagues d’innovations sans précédent vont s’accélérer. L’électronique médicale d’abord : par exemple, les premières rétines artificielles pour traiter la cécité sont implantées. Puis, l’ingénierie du vivant, avec la manipulation de l’ADN, la régénération des cellules… Et enfin, la nano-médecine : il deviendra possible de réparer nos cellules, de créer des organes de rechange, d’intégrer dans notre corps des implants électronique, d’interfacer nos cellules avec des composants informatiques, etc.
 
Comment expliquer qu’en France, personne ne parle de cette bio-révolution?
Regardez le journal télévisé : il n’est question que de Florange ou de Petroplus, jamais rien sur les nouvelles technologies. Les sociétés européennes sont tournées vers le passé. Pour caricaturer, nos élites franc-maçonnes, éclairées et progressistes ont été remplacées par des technophobes. Dans les années 1960 et 70, et jusqu’à Valéry Giscard d’Estaing, la France misait encore sur le futur ; il existait une vision sur plusieurs décennies. C’est fini ! Nos élites sont dans l’urgence, dans la gestion de crise permanente. Elles ont peur du futur. Or ignorer en 2013 les NBIC, c’est comme fermer les yeux sur l’automobile en 1895 !
 
Et pourtant, cette révolution technologique tient du tsunami…
Oui. Prenez le séquençage. Il consiste à lire 3  milliards de combinaisons chimiques formant notre identité génétique qui constitue les 21 000 gènes de notre ADN ainsi que leurs séquences régulatrices. En 1990 existait un consensus mondial des généticiens : jamais les scientifiques ne parviendraient à décrypter 100 % de l’ADN. C’était fait en 2003 ! D’ici 2020, tous les lecteurs de L’Opinion seront, comme moi, séquencés. Le premier séquençage de l’histoire a coûté 3 milliards de dollars. Aujourd’hui, ce coût est tombé à 1 000  dollars. Dans cinq ans, ce sera 100  dollars… Pour le premier, 20 000 chercheurs internationaux ont travaillé pendant treize ans. Aujourd’hui, un séquenceur de nouvelle génération décode 50  milliards de bases ADN à l’heure.
 
Comme sciences exponentielles, les NBIC ne sont-elles pas aussi difficiles à appréhender que les progrès de l’informatique ou du numérique?
Quand Gordon Moore, le cofondateur d’Intel, a inventé sa loi en 1966 (NDLR, loi qui veut que la densité des transistors sur une puce de silicium double tous les 18 mois, à prix constants), personne n’en avait mesuré les conséquences. Dix-huit mois plus tard, quand le nombre de circuits intégrés était passé de 1 000 transistors à 2000, les observateurs avaient dit bof ! Aujourd’hui, la loi reste vraie : on intègre 10  milliards de transistors sur une simple puce. La dernière puce d’Intel fait 1 000  milliards d’opérations à la seconde. C’est ce qui est nécessaire pour analyser l’ADN. Or les progrès de l’industrie du vivant sont encore plus foudroyants que ceux des circuits intégrés : en dix ans, le coût du séquençage de l’ADN a été divisé par trois millions.
 
Qu’est-ce que cela signifie-t-il pour la médecine?
Avec un million de personnes intégralement séquencées dans le monde, les généticiens bénéficient déjà d’une base de données colossale pour comprendre et modéliser le vivant. La médecine fusionne avec le cloud computing. Place à une santé numérisée et dématérialisée dans des serveurs à distance. Place à des algorithmes que le médecin ne comprend pas. Place au big data dans la santé. La médecine rejoint la physique nucléaire et l’astrophysique. Hélas, en France, le corps médical est autant informé des NBIC que Kodak avait compris l’importance de la photo numérique. Un vrai déni !
 
Concrètement, à quoi va servir cette cartographie biologique?
La techno-médecine débarque. Cette carte d’identité génétique et biologique permet de connaître les codes de la vie à l’échelle moléculaire. Elle ouvre la porte au traitement personnalisé des maladies, aux traitements préventifs à partir des particularités de chacun. Dans la cancérologie par exemple, c’est absolument majeur. Car chaque tumeur est différente – chaque cancer est une maladie orpheline, fruit de mutations spécifiques de l’ADN. Dès les années 2015, l’ADN de chaque tumeur sera intégralement séquencée pour optimiser le traitement. La cancérologie évolue très vite.
 
La fin du cancer, c’est donc pour bientôt?
Pas sa fin, mais sa chronicisation. D’ici 2030, le cancer va devenir une maladie chronique comme le sida.
 
D’autres domaines sont-ils concernés à court terme?
En France, le comité d’éthique vient d’autoriser le séquençage du fœtus. C’est une révolution ! Il est d’ores et déjà possible de réaliser un diagnostic génomique du futur bébé à partir d’une prise de sang – des algorithmes permettent de séparer l’ADN fœtal de l’ADN maternel. Il ne sera plus utile de prélever de liquide amniotique par amniocentèse. Finie la peur d’une fausse couche ! On peut donc avoir un diagnostic génétique très précoce, avant les 12 semaines légales. On entre dans l’univers de l’eugénisme 2.0 — une bombe éthique qui passe inaperçue. Ce sera un eugénisme libéral, pas étatiste. Mais un eugénisme quand même…
 
Le mot fait peur...
Avec la connaissance du génome, la lecture du vivant se banalise. Quinze ans après, nous entrons dans le bricolage du vivant.
 
Le bricolage?
C’est l’ingénierie du vivant, avec la modification de l’ADN. La thérapie génique va, elle aussi, finir par se banaliser, d’ici 2030. Soyez-en persuadé : la manipulation du vivant ne fait que commencer. L’homme est devenu une version bêta, modifiée par nous-même. On peut en avoir peur, mais nous sommes destinés à être un organisme prototype.
 
Difficile d’imaginer qu’il n’y aura pas de frein à ce bricolage, non?
Rien n’arrêtera ce mouvement. La génération du baby-boom est en passe de devenir la génération Alzheimer. Croyez-moi, elle dira oui aux implants électroniques, oui aux cellules-souches, oui aux thérapies géniques dans les quinze années qui viennent. Elle acceptera toutes les transgressions biologiques. Avec le diagnostic prénatal, nous ferons demain de même avec les autres pathologies… Et après, comment empêchera-t-on des parents de préférer des enfants aux yeux bleus ou plus doués que la moyenne ? L’étude du câblage neuronal du fœtus permettra de connaître les variants génétiques qui favorisent l’intelligence. Les parents pourront être tentés de supprimer les fœtus à potentiel intellectuel limité. Mais n’est-ce pas déjà ce que nous faisons en France : en trente ans, nous avons presque « éradiqué » la trisomie 21. Est-ce plus immoral que d’avorter pour convenance personnelle ? La Chine vient de lancer un grand programme de séquençage des surdoués : il porte sur l’ADN de 2 200 personnes ayant plus de 160 de QI. La guerre des cerveaux a commencé.
 
La Chine?
Oui, la Chine ! La révolution NBIC se fait principalement sur les bords de l’Asie-Pacifique. Son G2 technologique : les Etats-Unis et la Chine. Pékin a besoin de vingt ans pour rejoindre l’Amérique, mais elle progresse très vite. Notamment dans le domaine des nanotechnologies. Imaginez que la Chine produit déjà un cinquième des publications scientifiques mondiales dans les revues anglo-saxonnes à comité de lecture. C’était 0 % en 1995 ! Le plus grand centre de séquençage de l’ADN se trouve en Chine. D’abord ingénieurs, les dirigeants chinois sont porteurs de l’agenda Chine 2050. Où est l’agenda France 2050 aujourd’hui ? On en est plutôt resté à l’agenda 1975…
 
La faute à quoi, au principe de précaution?
Le principe de précaution, c’est la cerise sur le gâteau du déclin technologique français. C’est un point parmi d’autres qui fait que la France a refusé de construire le futur : élites, mode de formation, sociologie, état d’esprit anti-entrepreneurs, politique microéconomique défavorable. C’est un bouquet complet. L’instabilité fiscale est par exemple catastrophique. L’imposition sur les plus-values a changé trois fois en quinze mois. Comment dans ce contexte faire un calcul économique solide ? C’est suicidaire. Nos politiques sont incohérents. Ils pensent que la fiscalité est secondaire. Ce sont des keynésiens purs, pas des schumpétériens.
 
L’Europe a tout de même quelques champions…
L’Europe a beaucoup d’atouts sauf qu’elle n’a créé aucun géant du Web. Free, vente-privée. com ou Dailymotion sont de magnifiques réussites, mais des nains à l’échelle mondiale. Ce sera pareil pour les NBIC. En 1890, la maîtrise technologique automobile, aéronautique, téléphonique, électrique et chimique était concentrée sur la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Etats-Unis. Elle a fondé la puissance industrielle de ces pays pour un siècle. De la même manière, les NBIC fondent la puissance économique et géopolitique du XXIe  siècle. Mais cette fois, sans nous. Le potentiel technologique est aux Etats-Unis, en Chine, en Corée. Imaginez que la Corée est un des pays qui dépensent le plus au monde pour la R & D : bientôt 4 % de son PIB, deux fois plus que la France (2,1 %). Pour nous, le décrochage technologique devient irréversible. Depuis trente ans, notre classe politique a abandonné toute ambition technologique et n’a pas compris quelles allaient être les bases de la puissance au XXIe siècle.
 
Quand même, on ne transforme pas un moteur et un cerveau de la même manière!

A l’horizon 2100, ce sera la même chose ! Qu’allons-nous faire des technologies qui permettent de bricoler le vivant ? Voilà la question. En bioéthique, tout passe comme une lettre à la poste. Les greffes d’organes, la fécondation in vitro et le transfert d’embryons, la pilule, l’IVG, les implants rétiniens ou intra-cérébraux… Où sont les débats éthiques ? Pour ne pas souffrir, ne pas vieillir, ne pas mourir, nous accepterons d’être biologiquement modifié. C’est le transhumanisme. Plutôt transhumain que mort, telle est la devise du XXIe  siècle ! La pilule est déjà un objet transhumaniste : c’est une modification de notre biologie pour répondre à un désir de contrôle de notre corps. Demain, il sera possible de produire une quantité illimitée d’ovules à partir de cellules souches. Une étape de plus. D’ici la fin de la décennie, les femmes ménopausées pourront avoir de nouveaux ovules. Le champ du possible technologique est illimité. Et il est probable que la bioéthique sera une ligne Maginot temporaire… Nous sommes tous déjà dans le toboggan transhumaniste. Notre acceptation des modifications à notre corps est de plus en plus rapide. Ce qui paraît monstrueux aujourd’hui sera désirable demain, voire obligatoire après-demain

12 commentaires pour Le futur : L'Europe, et plus particulièrement la France à la traine:

Commentaires RSS
Darbonne on jeudi 8 juin 2017 17:37
Excellent pieces. Keep posting such kind of information on your blog. Im really impressed by it. Hi there, You have performed a fantastic job. I will certainly digg it and individually recommend to my friends. I am sure they will be benefited from this web site.
Répondre au commentaire


Mellor on dimanche 11 juin 2017 15:08
We read this post about 7 times now already and learnt quite a lot from it that I even shared it on Twitter. Thank you for the valuable information!
Répondre au commentaire


Barwell on jeudi 21 décembre 2017 16:08
Unquestionably imagine that that you said. Your favourite reason appeared to be on the net the simplest thing to be aware of. I say to you, I certainly get annoyed while people think about issues that they just don't know about. You controlled to hit the nail upon the highest and defined out the entire thing without having side-effects , people could take a signal. Will probably be again to get more. Thank you
Répondre au commentaire


Mott on jeudi 1 février 2018 16:43
Right from your retail, residential, hospitality, commercial towards the industrial sector, each sector has been flourishing with industry specific infrastructures with further added amenities and facilities. At the finish of January as well as in our year end review, we noted the macro conditions argued for rising volatility within the major averages with sideways to reduce prices throughout February. Godrej Garden City presented by Godrej Properties is precisely located inside North-West region of Ahmedabad considered to be Jagatpur.
Répondre au commentaire


Didomenico on samedi 3 février 2018 00:37
For this objective, has designed the Sims FreePlay Hack.
Répondre au commentaire


Blubaugh on mercredi 7 février 2018 23:27
I immer verbrachte meine halbe Stunde, um diese zzu lesen Website s Artikel alltäglichen zusammen mit einbem cup Kaffee.
Répondre au commentaire


Bullock on vendredi 9 février 2018 04:00
Heya ich bin die erste Zeit hier. Icch stieß auf fand dieses Board und ichh bei der Suche wirklich hijlfreich undd es half mir eine Menge viel. Ich hoffe präsentieren etwas, wieder und Hilfe andere , wwie Siee gestützte me.
Répondre au commentaire


Harvill on mardi 13 février 2018 14:33
Icch habe gewesen Surften Online- mehr als 3 heute, aber I nnie entdeckte faszinierenden Artijel wwie Ihres. Es ist pretty Wert ausreichend für mich. Meiner Meinung, wenn alle Webmaster und Bloggern aus gute Inhalt Material wie Sie haben, die Web muss viel mehr nützlich als je zuvor.
Répondre au commentaire


Arroyo on dimanche 18 février 2018 14:28
These days, I sell it on and thru my very own weblog.
Répondre au commentaire


Loggins on lundi 26 février 2018 23:21
Ich habe gewesen Surfen Online- größer als drei heute, aber I nie entdeckmte faszinierenden Artikel wie Ihres. Es istt pretty Preis ausreichend für mich. Meiner Ansicht, wenn alle Webmaster und Bloggern aus gute clntent Sie haben, die Web muss viel mehr hilfreich als je zuvor.
Répondre au commentaire


Friday on dimanche 6 mai 2018 01:44
I read this paragraph fully about the resemblance of latest and earlier technologies, it's remarkable article.
Répondre au commentaire


Kinchen on mercredi 23 mai 2018 06:33
I think this is among the most important info for me. And i am glad reading your article. But should remark on some general things, The site style is wonderful, the articles is really excellent : D. Good job, cheers
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint